L’ITE : Isolation Thermique par l’extérieur

« Cette solution est nettement plus efficace que l’isolation intérieure et offre un large choix de produits. Elle permet de plus un très bon confort en hiver comme en été au sein de l’habitat. » cf. l’ADEME.

De nombreux avantages… et pas d’inconvénients avec une isolation exterieure:

Des murs protégés :

Avec une isolation extérieure l’isolant est placé du côté froid des parois. C’est l’emplacement idéal car c’est l’isolant qui doit protéger la structure et non l’inverse.

Les murs porteurs sont à protéger des dégradations dues aux températures et aux effets de la nature : le vent, la pluie, le soleil…

Ils seront ainsi plus résistants et pourront tenir plus longtemps que s’ils n’étaient pas protégés par un isolant extérieur.

Une chaleur restituée et identique :

L’isolant extérieur aura pour effet, en hiver, d’empêcher la chaleur intérieure de partir. Car ce n’est pas le froid qui rentre mais bien la chaleur qui par, l’échange thermique se faisant du chaud vers le froid. Les murs seront ainsi chauffés tout comme les pièces.

La conséquence est que, si le chauffage est coupé, les murs chauds restitueront cette chaleur au sein des pièces. C’est donc fini des sensations de points froids au niveau des murs. L’isolation thermique et son isolant placés à l’extérieur garantissent un confort thermique été comme hiver, puisque lorsqu’il fait beau dehors, c’est la fraîcheur de la nuit qui sera emmagasinée et resituée tout au long de la journée.

Avec une isolation intérieure Avec une isolation extérieure
perte-chaleur-isolation-interieure restitution-chaleur-isolation-exterieure

Un taux d’humidité optimal :

Le taux d’humidité d’une maison est très souvent problématique pour la santé, et pour la durée de vie de l’habitat. Les murs peuvent être remplis d’eau, les peintures et les papiers peints peuvent se décoller, et les travaux d’entretien deviennent trop réguliers et trop coûteux.
L’isolation thermique par l’extérieur et son isolant apporteront une régulation de la vapeur d’eau qu’il n’y a pas dans les façades traditionnelles. Il faut bien sûr que l’habitat soit ventilé de manière générale et permanente, mais l’apport d’un isolant permettra de mieux réguler les transferts de vapeur d’eau.

La laine de roche, comme isolant extérieur, sera le meilleur choix d’isolant pour lutter contre l’humidité puisqu’elle est perméable à la vapeur d’eau.  C’est l’idéal pour des maisons humides ou des maisons faites d’anciens murs en pierre assez épais.

Un gain de place :

L’isolation intérieure est plus connue et plus répandue, tout en étant la moins efficace, et présentant de nombreux inconvénients. L’un de ses principaux inconvénients, après son inefficacité face aux ponts thermiques, est la perte de surface habitable qu’elle engendre. L’apport d’un isolant intérieur fera inévitablement diminuer la surface du bien et baissera par la même occasion sa valeur.
L’idéal est, en neuf comme en rénovation, de procéder à une isolation par l’extérieur pour ne pas avoir cette perte de surface habitable. Le surplus sera placé à l’extérieur, dans un jardin ou une allée, et ne gênera que très peu voir pas du tout.  Il existe même des isolants comme la mousse résolique ultra 22 de chez Saint Gobain, qui permettent une très bonne isolation thermique avec une faible épaisseur (cet isolant nécessite la pose par une entreprise spécialisée en isolation extérieure, voir notre chantier type en mousse résolique).

Des économies importantes :

say3Les déperditions thermiques des murs et des ponts thermiques additionnées sont d’à peu près 35%. Vous pouvez donc réduire de ce pourcentage votre facture de consommation énergétique, voire de beaucoup plus dans le cas de maisons initialement mal isolées.
L’idéal est d’effectuer plusieurs travaux avec le bouquet travaux de l’éco prêt à taux zéro. Il sera ainsi possible d’additionner les économies avec l’élimination de plusieurs postes engendrant des déperditions thermiques.

Un prix au m² raisonnable :

Beaucoup pensent que le prix d’une isolation extérieure est nettement supérieur à une isolation par l’intérieur. Ce n’est pas toujours le cas et cela dépend de la structure de l’habitat. Mieux vaut donc demander un devis d’isolation extérieure avant de garder ses a prioris.
Surtout que pour comparer l’isolation extérieure à l’isolation intérieure, il faut prendre en compte le fait que l’ITE apporte en plus le ravalement de façade et fait donc considérablement augmenter la valeur du bien. Tout cela en plus du confort apporté par l’absence de ponts thermiques, de points froids dans les pièces ou sur le mur, et d’humidité.

Des travaux sans gêne :

Les travaux sont eux aussi moins contraignants. Ils ne se passent qu’à l’extérieur et il n’y pas besoin de déménager ou même de changer ses habitudes pendant toute la durée des travaux.
Les entreprises d’isolation extérieure sont habituées et savent se faire discrètes avec les propriétaires et le voisinage. Les jardins, pelouses, ou toutes les parties non traitées sont protégées à l’aide de bâches et de polyane. L’environnement de la maison est restitué à l’identique à la fin des travaux

Des aides de l’état :

prime rénovation énergétique 1350 euros

Prime rénovation énergétique de 1350 euros

Depuis plusieurs années l’Etat subventionne beaucoup de travaux de rénovation énergétique, et plus particulièrement l’isolation thermique des murs extérieurs puisque pour le crédit d’impôt son montant est un des plus hauts : de 15 à 25% de la facture globale des travaux peuvent être déduits des impôts de l’année suivante. Le plafond sera de 8000€ ou de 16000€ suivant la situation maritale du demandeur (voir notre calculatrice crédit d’impôts pour l’isolation exterieure).
L’éco prêt est aussi une des meilleures aides mais est soumise à des conditions de revenus. Tous les ménages n’auront pas accès à cette aide et seuls les certificats d’économie d’énergie ne comporteront pas de conditions de revenus.
L’Etat soutient de plus en plus les personnes voulait faire des économies d’énergie, notamment avec la prime rénovation énergétique qui est arrivée en novembre 2013, et le crédit d’impôt copropriétaires. (voir l’ensemble des aides disponibles et un cas concret de financement).

Les entreprises d’isolation thermique

Formation rge éco conditonnalité ITEUne entreprise RGE (Reconnue Grenelle de l’Environnement) est maintenant indispensable pour faire des travaux de rénovation énergétique.
Cette qualification s’obtient avec Qualibat ou Feebat, et a pour but d’entourer les clients de partenaires qualifiés. Qualibat nécessite la présence de références dans un domaine précis, et Feebat permet de se former à la rénovation thermique.
Cette mesure permettra aux entreprises spécialisées en ITE de répondre à la demande des clients sans se soucieux d’autres acteurs du bâtiment qui ne faisaient que très peu ce genre de travaux et qui se permettaient de baisser le prix au m² d’un système d’ITE.

Confiez votre projet à une entreprise spécialisée, n’hésitez pas à nous contacter pour une étude de votre projet aboutissant par un devis gratuit.

Les isolants extérieurs

Pour une isolation extérieure efficace il faut que l’isolant soit adapté au support. Son choix se fera donc par un spécialiste qui privilégiera, par exemple, une laine de roche pour une maison avec des murs épais en pierre. Elle permettra au mur de bien mieux « respirer » qu’un des polystyrènes.
Les PSE, abréviation de polystyrène expansé, sont les plus utilisés pour leur faible coût d’achat et leur pose plus simple que les autres isolants. Leur prix ne signifie pas que leur qualité n’est pas bonne mais que les coûts de production sont très faible de par leur composition et leur banalisation dans tous types de travaux d’isolation extérieure ou intérieure. Ils permettront d’obtenir une très bonne résistance thermique avec une épaisseur allant de 12 à 14cm pour obtenir les aides de l’état.
La laine de bois sera appréciée pour son aspect naturel et sa très bonne inertie thermique.
Pour des épaisseurs très faibles, il faudra envisager un isolant moins écologique mais plus performant, comme la mousse résolique (ou mousse résol) Ultra 22 de chez Weber Saint-Gobain.

Les finitions en ITE

entreprise isolation extérieure

Contrairement aux à priori, les façades isolées par l’extérieur peuvent avoir exactement le même aspect que les façades ravalées traditionnellement. Et dans le cas de rénovation d’architecture complexe, tous les motifs, les modénatures, et toutes les finitions peuvent être reproduits avec une ITE.
Il existe toutes sortes de finitions enduits, de parements, ou de bardages pour que l’esthétique soit aussi un choix qui donnent envie d’isoler par l’extérieur.
Les reliefs peuvent être recréés, soit avec des modénatures standards, soit avec le rajout de polystyrène découpé sur mesure et protégé avec des baguettes d’angles, un sous enduit entoilé, et une finition qui peut avoir un aspect lisse.
Les parements sont de plus en plus répandus avec l’apparition de plaquettes spéciales ITE, en terre cuite ou en brique reconstituée.
Pour un aspect plus traditionnel il y a les enduits organiques et minéraux. Projetés à la machine ou appliqués à la main, ils sont faciles d’application et peuvent être teintés au souhait du client et le grain peut être choisi parmi une gamme très largement étendue.

Des travaux de plus en plus répandus

Depuis quelques années, les réglementations évoluent et tendent à ce durcir. Les habitats doivent être de plus en plus isolés et performants énergétiquement. Les maisons BBC actuelles seront les maisons standards de demain.
Et en plus de la nécessité de produits efficaces, le système et le type de pose sont de plus en plus visés. Cela amènera dans le futur à se passer de l’isolation intérieure, aussi bien en neuf qu’en rénovation. Surtout qu’une ITE en neuf est très simple à concevoir et à poser.
Les pays de l’est qui, ayant des hivers plus durs qu’en France, ont très largement évolués vers ce système d’isolation thermique extérieure possèdent déjà plusieurs années d’avance sur les performances de leur maisons et sur le faible coût de leur consommation énergétique.
En 2008, on comptabilisait en France environ 2,5 millions de m² d’isolant extérieur posé par an, contre 30 millions de m² en Allemagne et 26 millions en Pologne.